tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

Qi Gong

Qu’est ce que le Qi Gong ?

 

 

Aujourd’hui, les cours de Qi Gong fleurissent un peu partout et il est assez facile de s'essayer à cette discipline en participant à une séance. On en ressort en pensant qu’il s’agit d’une gymnastique douce et lente, certainement bénéfique pour la santé… puisque c’est écrit sur le prospectus ! Mais au fond on ne sait pas toujours bien ce qu'est réellement le Qi Gong.

Quelles sont ses origines ? Quelle est la philosophie de cette pratique ? Que peut-elle nous apporter dans notre quotidien? Et qu'est ce qui fait qu'une pratique du Qi Gong est bonne?

 

La tradition chinoise nous rapporte cette histoire :

Lao Zi était assis depuis fort longtemps, sans bouger, au pied d’un arbre. Ses élèves, intrigués, lui demandèrent : « Maître, que faites-vous donc ? » Lao Zi répondit : « Je pratique le Qi Gong. »

« Qu’est-ce que le Qi Gong ? » demandèrent-ils alors, et le maître dit : « C’est tout simplement être en harmonie avec la nature. »

 

Alors le Qi Gong, est-ce l’art de ne rien faire ? Est-ce un mouvement écologique avant l’heure ? Faut-il toujours venir au cours avec son arbre ?

 

Il faut bien reconnaître que cette pratique, dont les techniques s’enracinent dans la nuit des temps, et qui fait partie intégrante du patrimoine culturel chinois, reste encore bien mystérieuse à nos yeux. Pourtant, cet art de vivre permet à chacun d’accéder au bien-être, d’entretenir sa santé et de trouver harmonie et équilibre entre le corps et l’esprit. Grâce à des séances douces, on acquiert une respiration harmonieuse et paisible, on apprend à concentrer son esprit, à pratiquer des mouvements simples, souples et lents.

 

A la recherche de ses racines, on trouve le Yi Jing (Classique des Mutations) et oui, toujours lui ! Cet ouvrage remonte à plus de 5 000 ans et introduit le principe fondamental du Qi Gong : le QI . Dans la pratique, la notion de Qi désigne à la fois le constituant principal du corps humain et l’activité vitale de celui-ci. En termes modernes, on parlera de flux électromagnétique ou de bio-électricité circulant dans le corps humain.

 

Chaque séance de Qi Gong est alors l’occasion de travailler le « souffle véritable », le Zhen Qi. Ainsi il est dit dans le plus ancien livre de médecine chinoise, le Nei Jing :

« Le cœur libéré permet de garder le Zhen Qi et de se prémunir des maladies. »

 

Apprendre à suivre sa respiration permet de concentrer sa pensée, d’éloigner les soucis, de gérer ses émotions. En pratiquant le Qi Gong, on sait inspirer et expirer à bon escient et concentrer son esprit plus facilement. Ainsi, en étant capable de libérer notre cœur de toute pensée, de toute émotion, le « souffle vrai » peut circuler librement et alors, il ne peut plus y avoir de maladie.

 

Quant à notre corps, il faut le faire travailler de manière harmonieuse, ce qui favorisera une bonne circulation sanguine, c’est le travail en mouvement. Ces mouvements lents sont souvent regroupés en enchaînements qui forment des exercices complets. Ils entraînent le corps et sont en relation étroite avec les organes internes.

 

Ainsi pour la tradition chinoise, le Qi Gong est-il  le début et la fin de toutes les pratiques.

 

Sandrine Rigaud

Professeur de Qi Gong diplômée. Institut Shen Guang



14/12/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 236 autres membres