tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

Les émotions 1, 2, 3, 4... 5!

émotions-smarties.jpg

 

Les émotions sont une source de mystère et d’intérêt pour tous. En effet, elles ont un caractère universel, car tout être humain en ressent, et lorsque ce n’est pas le cas, c’est d’ailleurs une pathologie, l’alexithymie. On s’y retrouve tous, elles permettent d’entrer en empathie avec l’autre. D'ailleurs, le langage digital passe beaucoup par l'utilisation d' "émoticônes", servant à exprimer de façon plus efficace que de longues phrases son état émotionnel...

 

Et pourtant, même si l’éducation est là pour les canaliser, on apprend très peu aux enfants à les décrypter pour mieux les gérer et se comprendre. Le succès du film de Pixar « Vice Versa » y compris auprès du public adulte démontre bien cet engouement et cette recherche de compréhension des émotions.

Pour ma part, ce qui m’a interpellé, c’est cet écho aux cinq émotions primaires de l’énergétique chinoise, comme une des nombreuses manifestations des cinq éléments.

 

Retrouvons-les :

 

smiley_colere.jpg
 La colère : c’est l’émotion primordiale, celle qui met la vie en mouvement. Rattachée à l’élément Bois, à l’Est, au matin, au printemps, mais aussi au tonnerre, c’est le siège émotionnel par excellence et c’est donc sans surprise qu’elle va « se nicher » dans le foie. Indispensable dans bien des situations, elle permet d’initier de nouveaux cycles. Une bonne colère peut nettoyer une situation stagnante et être le point de démarrage d’un nouveau cycle. Mais mal maîtrisée, elle effraie par ses effets ravageurs, car elle est puissante. L’excès peut dévaster sans laisser de place à une construction. En revanche, étouffée ou insuffisante, elle peut faire défaut et laisser la personne végéter dans un cycle sclérosant pour elle, faute d’impulsion initiale pour en démarrer un nouveau... La colère a sa place et son temps, comme tout. Située dans l’Est, elle peut être particulièrement activée à certaines périodes ou dans certains lieux. 

 

 

 

 smiley_joie.jpg
La joie : c’est l’émotion de la vie dans son apogée, dans son rayonnement maximum. C’est l’élément Feu. Beaucoup moins connotée négativement, elle peut cependant être aussi extrêmement puissante. Elle est liée au cœur, et ne dit-on pas d’ailleurs en occident qu’ « excès de joie nuit au cœur » ? C’est une émotion qui se vit au grand jour, très extravertie et yang ; on la retrouve naturellement au Sud de notre habitation, à midi, l’été. C’est le haut du cycle que chacun cherche, car elle est le symbole d’un épanouissement maximum. Et d’ailleurs, dans Vice Versa, Joie est un peu orgueilleuse, elle veut tout régenter et a du mal à laisser la place aux autres émotions.

Cependant, il y a souvent dans notre culture un amalgame entre Joie et Bonheur, et cette vision erronée est forcément réductrice et porteuse de frustration car la Joie n’est qu’une des émotions, et l’on ne peut figer la vie sur une seule et unique phase du cycle. Figer les choses selon les taoïstes est ce qui est le plus contraire à la voie de la nature; figer, c'est mourir. Vice-versa nous montre que lorsque la joie se mélange à la tristesse, cela participe à la construction d'un bonheur durable.

 

 

smiley_inquiétude.jpg
 L’inquiétude : c’est une énergie moins brutale mais particulièrement tenace et entêtante. Et pour cause, elle s’enracine dans son élément, la Terre. (Dans « Vice versa », cette émotion est appelée dégoût). Elle est rattachée à l’estomac et à la rate, là encore, on le retrouve dans les expressions courantes : « ça m’est resté sur l’estomac », ou bien encore « se mettre la rate à court bouillon ». L’inquiétude est une émotion plus diffuse car on la retrouve dans la dimension temporelle à chaque intersaison (dans le calendrier chinois : janvier, avril, juillet et octobre), et dans la dimension spatiale, dans trois zones différentes : Centre, Nord-est et Sud-ouest. C’est une émotion sujette à rumination, elle revient souvent, elle s’autonourrit mais nourrit aussi les autres émotions, et elle fait aussi le lien entre chacune d’elle. Mais surtout elle a la vertu de temporiser les 4 autres, qui sont souvent plus violentes. Elle a toutes les composantes de l’élément Terre. 

 

smiley_tristesse.jpg
La mélancolie :
(ou Tristesse) dans le cycle temporel, nous sommes à l’automne, les jours raccourcissent, le froid revient, chaleur et expansion sont derrière nous, une certaine oppression peut nous saisir et nous couper le souffle. Le Métal est son élément, et les poumons ses organes. Dans le cycle spatial, nous sommes au soleil couchant, à l'Ouest . La mélancolie est un repli sur soi, un ralentissement de ses activités et de son entrain. Dans un cycle normal, cette phase permet de faire un point sur sa vie ; puisque l’extérieur ralentit, on peut aussi souffler, se reposer, profiter de tout les efforts fournis par le passé. C’est l’âge de la retraite. C’est une phase d’intériorisation, de concentration, de densification. Mais la mélancolie en excès peut dévier vers une dépression (regret prolongé de ce qui est derrière, difficultés à affronter ce qui est à venir…) ou des tempéraments égocentriques (repli sur soi). En insuffisance en revanche, les capacités de recul et d’analyse peuvent nous faire défaut et faire un bilan sur ses actions pour capitaliser sur l’avenir peut être extrêmement difficile.

 

smiley_peur.jpg
 La peur : inévitable, elle se développe au cœur de l’hiver, du froid et de l’obscurité. L’Eau est son élément et sa couleur noire. Elle est liée au Nord. C’est une période d’engourdissement où tout sommeille et rien ne pousse. C’est l’état le plus proche de la mort. Mais elle n'est pas la mort. La Peur se niche dans les reins et les oreilles. C’est la plus ancestrale des émotions, celle lié à notre cerveau reptilien qui commande notre survie (Fight, Fly or Freeze). Mais c’est aussi là qu’est le souffle de vie. Car c’est dans ces temps et dans ces lieux d’endormissement maximum que se prépare toute vie. Rien ne semble plus inerte qu’une graine, elle peut même être oubliée pendant des siècles dans un coin. Et pourtant, lorsque c’est son heure, cette graine germera et donnera vie à tout un arbre, qui nourrira une foule d’êtres vivants par ses fruits et en abritera bon nombre aussi dans ses branchages, dans son écorce ou dans ses racines. La Peur permet de réfléchir, d’élaborer des plans et de  construire pour l’avenir (Fight) . Mais bien-sûr, mal dosée là encore, elle fait des dégâts considérables. Trop peu, et c’est l’inconscience, la prise de risques inconsidérées. Trop, c’est la paralysie (Freeze - on ne fait plus rien) ou la fuite (Fly -on évite). On se retrouve alors bloqué dans un cycle, dont seule la colère peut nous sortir. Et la boucle est bouclée : la colère permet l’émergence d’un nouveau cycle.

 

Il y a des personnes qui sont incapables de gérer de façon modérée ces émotions, et particulièrement, on a souvent un couplage enrayé Peur/ Colère. La Peur les empêche de se réaliser, elle vient alors alimenter pendant des années et des années la Colère, muselée par la Peur, jusqu’à ce qu’elle explose, bien souvent incontrôlable.

 

L’analyse de ces émotions et leur traitement peut se faire par n’importe quelle entrée : le médecin traditionnel chinois travaillera sur le rééquilibrage des organes entre eux via ses divers outils (acupuncture, massage, pharmacopée, diététique…), le Feng Shui pourra les rééquilibrer dans une certaine mesure en rééquilibrant les différents secteurs de son habitation, le Ba Zi donnera les périodes les plus porteuses, et conseillera des environnements et des activités équilibrantes.

 

Les émotions sont signe de vitalité. Toutes utiles, nous avons tous intérêt à apprendre à les connaître et à les gérer.

 

Agnès Walter



02/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 234 autres membres