tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

Feng Shui : relation à soi et relation aux autres, les 2 faces d’une même pièce… Ou pièce …

Une meilleure relation à soi pour une meilleure relation aux autres

relations aux autres.jpg

 

 Dès lors que l’on se penche sur le sujet des relations humaines, il est très vite évident que l’on vit mieux ensemble quand chacun se sent bien.

 

On le voit très tôt à l’école : les enfants perturbateurs sont des enfants perturbés. Un enfant fatigant est un enfant fatigué, un enfant énervant est intérieurement énervé, etc. et cela se poursuit bien évidemment à l’âge adulte : lorsque nous nous levons du pied gauche, nous avons tendance à trouver tout le monde désagréable dans la journée, alors que nous trouvons les gens charmants et ouverts lorsque nous sommes nous-même dans cet état d’esprit.

 

La question de fond est donc : comment faire pour être bien avec soi-même, puisque c’est de la paix intérieure que découle un monde meilleur ?

 

 

Feng Shui : relation à soi et relation aux autres, les 2 faces d’une même pièce… Ou pièce …

 

Nous pouvons utiliser le Feng Shui. Comment?

 

pile-ou-face.jpg
La Ba Gua détermine huit grands secteurs de vie. Les secteurs opposés sont complémentaires, on ne peut donc pas se pencher sur l’un sans directement aller voir l’autre. Peut-on regarder ses projets sans ses réalisations ? Son chemin de vie intime sans ce qui est manifesté au grand jour ?

 

De même, le secteur de la relation à soi (Nord-est) est en lien direct avec celui de la relation aux autres (Sud-ouest).

 

On peut donc choisir d’agir sur l’un pour avoir un impact sur l’autre, puisque les deux sont intimement liés. Pour les sceptiques, pensez par exemple à une période de vie où vous étiez stressés. Vous aviez des manifestations physiques de ce stress (douleurs, insomnies, angoisses…). Pour aller mieux, deux possibilités s’offrent à vous : vous détendre mentalement pour détendre votre corps (via la relaxation, la méditation, etc.), ou détendre votre corps (sport, yoga, tai chi…) pour détendre votre esprit.

 

Le Feng Shui de façon générale joue ce rôle : vous pouvez choisir de modifier votre comportement, ou alors de modifier votre intérieur, ce qui aura pour conséquence de modifier votre comportement.

Plus précisément dans le cas abordé, vous choisissez de travailler sur vous pour être mieux avec les autres.

Mais si vous soignez votre secteur des relations aux autres, vous agissez de la même manière sur vous !

 

Pourquoi choisir une voie plutôt que l’autre ?

Tout d’abord, il ne s’agit pas forcément de choisir. L’un n’empêche pas l’autre, et travailler sur les deux simultanément est plus complet.

Mais parfois, on peut avoir l’impression d’avoir fait le maximum sur l’un, et jouer sur l’autre permet de débloquer les situations. Sur une route, il y a vous et les autres. Quand on a fait 100% de ses 50% du chemin, il ne peut y avoir que l'autre partie pour poursuivre la route...

Parfois, on est dans le cas inverse : on attend beaucoup que ce soient les autres qui bougent, alors que l’on devrait peut-être aussi modifier son comportement…

Enfin, l’un des 2 secteurs peut être manquant ou défaillant. Alors, heureusement, on a une solution de sortie !

 

Et concrètement, je fais quoi ?

 

  • d’abord observer : regarder ces deux secteurs nord-est/ sud-ouest est riche d’enseignement : sont-ils chacun bien représentés ? Sont-ils équilibrés l’un par rapport à l’autre ? Où sont-ils situés ? Certaines zones sont des booster naturels (comme par exemple l’entrée). Parfois, ils peuvent être dans un débarras, étriqués. Parfois, dans le salon, ou encore dans sa chambre… Certaines sont des zones vides, inhabitées, d’autres sont très encombrées, en bazar… Enfin, pour voir au-delà les énergies invisibles, l’expert feng shui peut déceler qu’une zone est défavorisée, ou à l’inverse particulièrement bonne.
  • Ensuite s’interroger : que puis-je faire pour améliorer ces secteurs ? Sur lequel ai-je le plus de facilités à agir ? Sur lequel ai-je envie d’agir ? Que puis-je faire ? Le ranger ? Le réaménager ? Le rénover ? L’habiter plus ? Moins ? Différemment ? L’éclairer ? Le tamiser ? etc.

ranger-deplacer.jpg

  • Et enfin : action ! Habiter l’espace différemment ! Les effets du Feng Shui, c’est comme ceux de la méditation. J’entendais un jour Christophe André dire avec un bon sens déconcertant : « la méditation, ça marche, si on en fait ». Et bien, c’est pareil pour le Feng Shui : on ne constate des modifications que quand on en applique. Et elles ne consistent pas à changer un abat-jour de place ou la couleur de sa couette, mais en un vrai changement dans la façon d’occuper et de vivre dans ces endroits.
  • Et pour la suite… Observer ! Qu’est ce qui a changé ? En mieux ? En moins bien ? Lorsque l’on fait du Feng Shui chez soi sans être un expert, on joue un peu aux apprentis sorciers. Parfois,  nos changements peuvent avoir activé quelque chose de fort, en mieux… ou en pire ! Ne pas hésiter à prendre des notes sur les évolutions qu’on a vécu, et au besoin de re-modifier. Soyez ouverts et attentifs à ce qui se passe dans votre vie. Et au final.... n'est-ce pas cela la clé pour avoir une meilleure relation à soi et aux autres?


14/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 236 autres membres