tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

tao blog: pour le feng shui et la philosophie taoïste

Le Feng Shui ou l'art de renouer avec son environnement

 

 

 

Le Feng Shui: l'art de renouer avec son environnement

 

Le Feng Shui, vous avez peut-être entendu parler de cette pratique ancestrale chinoise. Beaucoup de magazines le décrivent comme l’art d’aménager son intérieur pour s’y sentir bien. Ce n’est pas faux, mais très réducteur.

 

Avec une analyse Feng Shui, on lit votre vie comme un livre ouvert. On y voit qui est favorisé parmi les habitants (voire dominant), qui a des faiblesses et pourquoi, quels sont les secteurs « fragiles » (finances, carrière, amour, etc.). Et l’objectif est d’ y apporter des remèdes dans la mesure du possible (plus ou moins grande selon les cas).

 

Il faut tout d’abord intégrer que notre habitation est une Projection de nous-même.

Nous ne choisissons jamais notre lieu de vie par hasard, nous choisissons de vivre dans un environnement qui résonne tel que nous.

 

 

En faisant une consultation Feng Shui, vous acceptez de comprendre ce que vous vivez, pour pouvoir ré-harmoniser correctement et durablement votre intérieur, et pourquoi pas parfois, déménager vers un autre lieu plus adapté à vos aspirations.

 

 

Une des notions fondamentales peu mise en valeur, c’est que le Feng Shui est avant tout influencé par l’environnement extérieur. Les modifications qu’on fait à l’intérieur pourront améliorer, parfois même grandement, mais jamais complètement. Si vous avez une montagne ou un cours d’eau et qu’ils ne devraient pas y être, ou encore dans un environnement urbain un hôpital, un cimetière ou un abattoir devant votre fenêtre, vous ne pourrez pas les « effacer », vous devez composer avec un environnement défavorable…

 

Il n’y a pas toujours une solution idéale et il n’y a pas de Feng Shui parfait.

Au départ, le Feng Shui était réservé à l’élite chinoise. Les géomanciens (=maîtres de Feng Shui) choisissaient le lieu idéal, en fonction de formes environnantes (les 4 animaux célestes, les dragons d’eau) ; à partir de cela ils élaboraient la construction de l’édifice avec toutes les règles de Feng Shui. C’étaient là les rares cas d’un Feng Shui idéal.

 

On voit bien souvent que les constructions datant d’avant la 2ème guerre mondiale respectent intuitivement le Feng Shui de la forme : ceux qui bâtissaient tenaient compte de la forme des collines, des directions des vents et du soleil, de l’emplacement des cours d’eau pour « poser » l’habitation, pour qu’Hommes et nature cohabitent en harmonie, et pour que l’habitation résiste aux intempéries aussi...

Depuis la guerre il a fallu « rentabiliser » l’espace, les maisons et immeubles sont bien souvent bâtis de façon à être alignés sur les routes et rues, elles-mêmes construites sans être en lien avec la nature, mais en fonction des tracés les plus pratiques. Parfois des groupes d’immeubles entiers sont bâtis sur d’anciennes carrières, voire d’anciens cimetières ou des zones inondables !

Aujourd’hui, la plupart des constructions que nous habitons ont été habités par d’autres , nous investissons les lieux que d’autre ont vécu sans même les nettoyer (purification de l’espace)…  et nous n’avons pas le choix de l’orientation, des bases de construction. Nous composons avec. Certaines sont globalement bonnes d’un aspect Feng Shui, d’autres plutôt mauvaises.

 

En cela le Feng Shui nous permet à tous de nous remettre à notre place, dans l’environnement. Bon nombre de personnes ignorent même où se situent le Nord ou l’Est dans leur propre habitation ! C’est dire à quel point nous sommes déconnectés…

 

 

Le Feng Shui ne donne pas de recettes miracles, et si vous en lisez, prenez du recul ! Chaque cas est unique. Une analyse tient compte de tellement de paramètres différents qu’il est impossible de donner des conseils généralistes. Les facteurs environnementaux sont primordiaux, mais il y a aussi le plan et la forme de construction du lieu, la personnalité énergétique des habitants, sans compter l’aspect temporel (le Feng Shui évolue dans le temps, certaines maisons sont plus favorables dans certains cycles…)

 

Si je devais néanmoins donner un conseil, c’est de rappeler que le Feng Shui, c’est avant tout du bon sens : soyez pratique !

Par exemple, pour installer votre bureau, si l’on doit choisir entre un bon secteur situé derrière une porte ou dans une pièce aveugle ou sombre et un secteur moins favorable mais avec une bonne assise, et une vue dégagée vers les portes et fenêtres, il vaut mieux choisir la 2ème solution...

 

 

 

 



16/09/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 236 autres membres